Lexique RT 2005

Ubâtréf

Coefficient moyen de référence de déperditions par les parois et liaisons du bâtiment exprimé en W/m2.K.

Ubât

Coefficient moyen de déperditions par les parois et liaisons du bâtiment exprimé en W/m2.K.

Zones climatiques

La France se découpe selon 8 zones climatiques différentes(cf. annexe I de l’arrêté) considérant les températures et l’ensoleillement. Ces 8 zones correspondent simplement à une combinaison des précédents découpages de la RT 2000, soit des 3 zones H1, 2 et 3 pour l'hiver (ou saison de chauffage) et des 4 zones E a, b, c et d pour l'été (période de non chauffage).

Cepréf

Coefficient Cep de référence du bâtiment, déterminé sur la base des caractéristiques de référence pour l’isolation thermique, les apports solaires, la perméabilité à l’air, la ventilation, le chauffage, l’eau chaude sanitaire, l’éclairage des locaux, correspondant au «droit à consommer».

Cep

Consommation conventionnelle d’énergie d’un bâtiment pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et l’éclairage des locaux. Elle s’exprime en énergie primaire, soit KWh/m2. an (m2 de surface hors oeuvre nette).

U

Coefficient de transmission thermique exprimé en W/m2.K.

R

Résistance thermique exprimée en m2.K/W.

Cepmax

Il existe une exigence minimale (ou « garde-fou ») pour le coefficient Cep; à vérifier si Cep du projet est bien inférieur à Cepmax variable selon l'énergie de chauffage (électricité ou combustibles) et la zone climatique (cf. article 37 de l'arrêté).

Ubâtmax

Les compensations entre la performance du bâti et celles des équipements est limitée, il existe une exigence minimale (ou « garde-fou ») sur le coefficient Ubât notée Ubât-max et variable selon le secteur de construction (maisons,  immeubles ou autres) (cf. article 39 de l'arrêté).

ombrage
Conception & Réalisation Brocelia